Les Bienfaits


Dans un premier temps, le Tai Chi est un outil exceptionnel pour apprendre ou ré-apprendre à développer un regard intérieur, à communiquer avec le corps, en percevant et comprenant le langage qu'il utilise, à utiliser des facultés et des potentiels étouffés par notre mode de vie. Sous le contrôle de la lenteur dans la plupart des cas, les mouvements d’étirement, de sollicitation progressive des articulations, de contraction et de relaxation du système musculaire et tendineux permettent d’améliorer la circulation des liquides, renforcer tendons et ligaments et éliminer progressivement les tensions issues de différentes stagnations, rétentions des éléments toxiques du sang. 

En stimulant les différents systèmes de l’organisme, le Tai Chi permet d’améliorer les coordinations psychomotrices, la mémoire, ainsi que la souplesse.

Le Tai Chi ne s’apprend pas en deux temps, trois mouvements... Il nécessite persévérance, rigueur et assiduité si l’on veut bénéficier de ses effets positifs.

Contrairement à ce que les « marchands de Qi » voudraient nous laisser croire, il ne peut y avoir de travail interne, énergétique, sans pratique externe, sans « forme ».
Une fois le relâchement musculaire et articulaire atteints, il n’y a plus d’entrave à la circulation de l’énergie. On peut alors travailler sur le rééquilibrage entre Yin et Yang.
Ainsi, lorsque cette conscience corporelle est relativement bien maîtrisée, on peut passer à un deuxième niveau de pratique, qui va s’effectuer, entre autre, sur la régulation de la respiration dans le mouvement. L’harmonisation de la respiration va engendrer une meilleure circulation du Qi à travers les méridiens d’acupuncture. Cette étape de pratique correspond au travail sur l’Intention, le « Yi ».

Sur un plan psychique, la pratique du Tai Chi et du Qi Gong est un outil relativement efficace contre l’un des principaux maux de notre société : le stress.




Articles:

 
Une arme efficace contre L’ARTROSE
 
Se mettre au Tai Chi ou Qi Gong
 
Quand on souffre des articulations, on a tendance à penser que les mettre au repos soulagera. Or c’est tout le contraire : mis à part lors des poussées, le mouvement entretient souplesse et musculature, diminue la douleur et stimule le renouvellement du cartilage. Tout activité physique douce et régulière est recommandée, mais les disciplines asiatique sont celles qui ont le plus démontré leurs bienfaits.
Au dernier congrès de L’Eular (Ligue européenne contre le rhumatisme) en juin 2015, une étude a encore prouvé les bénéfices du Tai Chi dans la gonarthrose ( arthrose du genou).
 
Marie-Christine Colinon (Femina-Santé)




Danser avec le Tai Chi Chuan

 
Chère lectrice, cher lecteur,
 
Le Tai Chi Chuan est à l'origine un art martial, c'est-à-dire un entraînement au combat, à la guerre.
 
Toutefois, rares sont les Occidentaux qui pratiquent aujourd'hui le Tai Chi dans ce but. Même en Chine, il est très majoritairement pratiqué comme une chorégraphie, orientée vers la coordination des mouvements du corps avec ceux du groupe. On vise la grâce du geste. On le pratique souvent en musique et c'est donc une danse absolument pacifique qui, nous allons le voir, a de multiples vertus pour la santé.
 
Le Tai Chi : la sobriété heureuse
 
Le Tai Chi Chuan ne nécessite pas de combinaison en lycra, pas de lunettes de soleil profilées, pas même de chaussures spéciales ! Pas de patch ni de chronomètre électronique, pas de raquette ni même de balle ou de sac. Le Tai Chi est résolument « low-tech ».
 

Des siècles de pratique et d'expérience en Chine ont montré son intérêt pour la santé. Depuis cinquante ans, il s'est progressivement enraciné dans la culture occidentale mais ce n'est que récemment que des études scientifiques ont porté sur le Tai Chi. Il est aujourd'hui recommandé pour un grand nombre de maladies chroniques comme :
 

Les problèmes de dos et de genou
 
L'hypertension artérielle et les autres problèmes liés au stress
 
Les problèmes de circulation
 
Les problèmes nerveux
 
Les douleurs articulaires
 
L'asthme
 
Les maladies psychiques

 

Sans doute avez-vous déjà vu dans les parcs publics des groupes de personnes pratiquant le Tai Chi. Elles sont cinq à dix et font des mouvements lents suivant l'exemple d'un maître au physique en général asiatique. C'est très surprenant la première fois, on se demande s'il s'agit de fous ou d'une secte dangereuse !
 
En réalité pas du tout, il s'agit de l'art martial/activité santé le plus pratiqué au monde. Il se pratique dans un environnement naturel. Il consiste à prendre le temps de réaliser les mouvements pour lesquels notre corps est fait.
 
En Chine, les parcs publics et les plages sont chaque matin plein de gens qui commencent leur journée par ces enchaînements de mouvements doux et lents. Des
centaines de millions de personnes pratiquent le Tai Chi. Les Chinois considèrent le Tai Chi comme un exercice officiel et un trésor national. Son efficacité est d'autant plus importante que le pays n'a historiquement jamais été équipé d'un réseau médical et hospita
lier sophistiqué.
 
Le Tai Chi est aujourd'hui très connu grâce à des documentaires télévisés. Tout un « business » s'est également développé autour. Toutefois, rares sont les personnes qui comprennent réellement la logique et toutes les subtilités de cet art. Même les maîtres expérimentés dans les autres arts martiaux n'en connaissent souvent que l'aspect superficiel.
 
Tai Chi : oui, mais lequel ?
 
Tai Chi Chuan est un terme générique. Il existe différents types de Tai Chi. Leur point commun est d'être composé d'une succession de mouvements lents.  Au-delà, tout dépend du maître à qui vous vous adresserez. Ce qui est sûr, c’est que le Tai Chi n'est pas du karaté ni du Kung Fu au ralenti. Les principes du Tai Chi authentique sont fondamentalement différents de ceux des arts martiaux violents.

 
Le Tai Chi est intéressant par de nombreux aspects. Mais j'estime particulièrement sa valeur pour :

 
Entretenir votre Qi ou énergie vitale
 
Solliciter votre corps et exercer vos muscles profonds
 
Apprendre à comprendre et utiliser la structure de votre corps (squelette, muscles et tissus conjonctifs)
 
Apprendre à vous concentrer sur le moment présent
 
Certaines de ces notions peuvent vous paraître un peu étrangères et difficiles à saisir, mais c'est en elles que se cache la magie du Tai Chi.
 
C'est en vivant chacune d'elles que les personnes qui pratiquent le Tai Chi améliorent leur santé et leur bien-être à tous les niveaux.
 
Se libérer du stress, des douleurs, des tensions
 
Au cours de l'apprentissage, vous ressentez cette impression d'être plus en accord avec vous-même et avec votre environnement. Cette impression de maîtrise, de prise de contrôle, provient aussi du fait que le Tai Chi est un art guerrier, une technique de combat. Même si ce n'est pas le but premier, il n'empêche que vous développez un sentiment d'assurance qui correspond à une réalité : vous devenez mieux capable de vous défendre et de faire face aux dangers qui peuvent surgir autour de vous.
 
L'énergie vitale, ou Qi, est la force qui anime les êtres humains comme tous les êtres vivants. Le Tai Chi Chuan rééquilibre le Qi, améliore la santé, la longévité et la qualité de vie.
 
Les techniques de Tai Chi sont une façon originale de mettre à l'épreuve le corps et l'esprit, en les renforçant. Les mouvements lents, doux mais continus, augmentent la mobilité du corps et la résistance des muscles. Ils font circuler la lymphe et évacuent les mucosités. Les bienfaits sont assez profonds pour contrer les effets délétères de long terme causés par le stress, les douleurs, les tensions dont souffrent de nombreuses personnes. Après quelques mois seulement de pratique, le Tai Chi permet de reprendre des activités physiques et de retrouver une liberté de mouvement que l'on pensait perdue depuis longtemps.
 
Les mouvements du Tai Chi consistent à aligner correctement la structure du squelette avec les tissus conjonctifs. À un haut niveau, le Tai Chi devient extrêmement précis et exige d'atteindre, avec les différentes parties du corps, des positions exactes au point d'être frustrantes de subtilité. Les os, les tendons et les ligaments doivent être alignés exactement de telle manière pour procurer un avantage mécanique, que l'on soit immobile ou en mouvement. Atteindre la perfection peut prendre beaucoup de temps, mais une fois que l'on a compris, l'avantage d'une bonne posture, d'une bonne stabilité et de l'économie de mouvement devient évident.
 
J'ai dit qu'un des intérêts du Tai Chi est d'apprendre à vivre l'instant présent. Aussi simple que cela paraisse, c'est sans doute la notion la plus difficile à atteindre pour la majorité des Occidentaux. À partir du moment où nous nous levons chaque matin, notre journée se passe sous un déluge de stimuli sensoriels. Nous sommes absorbés par le monde qui nous entoure.
Le monde de l’intérieur
 
Le Tai Chi nous enseigne qu'il y a un autre monde, tout aussi grand, et tout aussi important…

le monde de l'intérieur.
 
Dans la philosophie du Tao, il est dit que tout ce qui est à l'extérieur est aussi à l'intérieur. Si nous passons nos vies à foncer sur des autoroutes, qu'allons-nous manquer de ce qui se trouvait au bord du chemin ? L'approche lente du Tai Chi ne se contente pas de nous permettre, elle nous oblige à atteindre un stade supérieur de conscience de soi. Les personnes qui s'initient au Tai Chi apprennent à cultiver deux états concomitants, celui de l'attention et celui de l'intention, et à les combiner en un « Un » indivisible. Cela permet d'éclaircir la conscience et d'avancer dans la vie d'une façon mieux réfléchie et plus enrichissante. En tant que tel, ce sont des ingrédients importants pour évoluer vers une meilleure santé et vers un plus profond sentiment d'intégration comme être humain.
 
Aussi séduisant que cela puisse paraître, le vrai défi est de le faire bien, parce qu'une pratique incorrecte ne produira pas l'ensemble des résultats désirés. Pour bien apprendre le Tai Chi, il est nécessaire d'avoir un bon guide et de s'engager à pratiquer fréquemment. Le Tai Chi Chuan est très beau à regarder. Le simple fait d'observer d'autres personnes le pratiquer donne déjà un sentiment de calme et d'émerveillement. Mais ce qui est vraiment important dans le Tai Chi échappe complètement à l'observation du premier venu. C'est l'expérience intérieure du Tai Chi qui est si précieuse, mais qui exige aussi tant de discipline pour l'atteindre.
 
Au minimum, il permet de se ressourcer en quittant pour un instant le rythme effréné de la vie moderne. Mais tandis que vous vous laissez entraîner dans les mouvements souples et lents d'une séquence de Tai Chi, c'est tout votre système psycho- et physiologique (corps/esprit) qui se détend (réaction parasympathique), incluant les fonctions cardiovasculaire, nerveuse et endocrine (hormones). Il produit notamment un effet régénérant, rajeunissant, et non cette sorte d'abrutissement de l'esprit que l'on pourrait attendre d'une si profonde relaxation. En calmant les esprits et en relaxant les corps, le Tai Chi offre, au niveau le plus fondamental, une oasis pour l'humanité moderne, qui la protège du stress et des distractions du monde.
 
Jean-Marc Dupuis
 

La Lettre Santé Nature Innovation